Marielle Potvin, orthopédagogue / marielle.potvin@gmail.com


La classe de 5ème
10 août 2009, 20:49
Filed under: Une fois c't'un élève... | Étiquettes:

L’autre jour, j’ai reçu en consultation un élève de 15 ans . Il entreprendra cet automne sa 3ème secondaire et malgré un trouble d’apprentissage diagnostiqué, un redoublement au primaire et beaucoup plus de travail que la moyenne des jeunes de son âge, il a des buts bien précis quant à son avenir.

Il faut bien sûr continuer de l’épauler, non pas en tentant de lui faire acquérir une multitude de connaissances, mais bien en lui proposant des outils d’aide à la rédaction (Antidote et Word-Q, par exemple), en lui montrant comment s’en servir et en le supportant énormément au niveau de l’estime de lui-même.  

Jusque là, tout va bien. Je n’ai pu m’empêcher de réagir quand, en soirée, une annonce à la télé nous rappelle que l’émission ‘La classe de 5ème’ reprend sa programmation en septembre.Je n’ai rien contre le concept, remarquez. Vous me direz que la compétition fait partie de la vie. Jusque là, ça ne me chiffonne pas trop.

Là où le bât blesse c’est quand, dans la présentation de cette émission, on nous demande si on est  »plus brillant » qu’un élève de 5ème…  Un bel exemple de confusion entre réussite et intelligence.  http://bit.ly/1afSCT
Ce malentendu, tellement galvaudé dans nos écoles et un peu partout, incite encore les gens, y compris les 10% des personnes atteintes d’un trouble d’apprentissage, à croire qu’elles sont moins  »intelligentes » que la moyenne.  Ce qui est tout à fait faux. http://bit.ly/FiXZl

 Même que dans la définition officielle d’un trouble d’apprentissage, il est exclu  que les personnes qui en sont atteintes aient un quotient intellectuel inférieur à la moyenne.  Ce qui ne veut pas dire que les personnes atteinte d’un handicap intellectuel ne peuvent pas être aussi diagnostiquées en trouble d’apprentissage, mais dans ces cas, c’est le diagnostic de déficience intellectuelle, même légère, qui prévaudra. voir http://bit.ly/VviV0

Parfois, ce sont les détails comme ceux-là qui font toute la différence. Ses parents peuvent l’assurent de leur amour et de leur fierté. Je  tente de le convaincre que son intelligence n’est pas remise en question, lui brandissant les tests d’évaluation  passés chez le psychologue, il n’en reste pas moins que chaque fois qu’il entend un message de ce genre, ce que nous en disons ne fait pas toujours le contrepoids.

Qu’en pensez-vous ?

Marielle Potvin, orthopédagogue

Publicités

Un commentaire so far
Laisser un commentaire

Ça démontre de la grande force de la TV, elle touche plus, plus longtemps et plus vite que n’importe quel relation humaine à court terme et parfois même à long terme.

Commentaire par feanorfire




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :