Marielle Potvin, orthopédagogue / marielle.potvin@gmail.com


Il était une fois… Le livrel
8 septembre 2009, 23:06
Filed under: orthopédagogie, plaisir de lire, ressources | Étiquettes: , ,

Kindle DX

Un étudiant revient de sa première journée de classe…

Il transporte avec lui tous ses livres, qui ne pèsent en tout que quelques grammes.   Voyez:

Ceux-ci  peuvent être achetés 24H/24H et 7j/7 depuis n’importe où dans le monde, et téléchargés en quelques minutes.

Ils sont souvent vendus nettement moins chers que les livres papier, alors qu’ils contiennent la même œuvre avec la même qualité de mise en page.
De nombreux livres ou revues numériques peuvent être achetés par parties, articles ou chapitres, et ses parents n’ont payé que pour le contenu qui leur a été suggéré…

S’il le désire, cet étudiant peut agrandir la taille des caractères,  rechercher des mots dans tout le texte, utiliser des fonctions de navigation hypertexte au sein du livre ou vers des sites Internet, ajouter des notes personnelles ou des signets sans abîmer le texte.
Il peut lire n’importre où, même en plein soleil, car  avec son  écran mat, qui rappelle l’effet du papier journal (e-ink)  il est  moins éblouissant pour les yeux qu’un écran d’ordinateur.

Cet outil s’appelle un livrel. C’est ça, comme courriel 😉 

Un livrel peut contenir plusieurs centaines d’œuvres.  Un livre devient un objet interactif et ouvert !

Aux États-Unis, un livrel (Kindle DX), avec un écran de 24 cm en diagonale et muni d’un mini-clavier, est aussi disponible. En fait, c’est en prenant connaissance de son existence que je me suis décidée à écrire ce billet. Vous croyez que la description que je viens de faire relève de la science-fiction ? Je le croyais aussi.

Les livrels de dimensions similaires à un Ipod ne me semblaient d’aucun intérêt. Avec leur rétro-éclairage et leur petit format,  je voyais mal comment on pouvait y lire confortablement un texte.

En fait, c’est en tant qu’orthopédagogue que cet objet a attiré mon attention, puisqu’il possède aussi une fonction de synthèse de la parole qui permet de se faire lire des textes. Je connaissais déjà cette fonction, puisque plusieurs de mes élèves utilisent déjà le Word-Q, un outil d’aide à la rédaction:  http://bit.ly/2w2x64 
 
Celui-ci peut lire tout document numérisé ou production écrite à l’aide de la synthèse de la parole.  Je suis toujours étonnée d’entendre à quel point l’intonation semble naturelle. J’ignore s’il en est de même pour le livrel, mais si c’est le cas, j’entrevois des possibilités formidables pour les élèves atteints de troubles d’apprentissage.

Imaginez…

L’élève dyslexique pourra se concentrer sur le contenu d’un texte plutôt que sur son décodage. Il aura ainsi accès au sens beaucoup plus facilement. Textes de sciences, énoncés de maths, actualités, littérature… tout serait dorénavant à sa portée. Le plaisir de lire risque de croître avec l’usage. Et je ne vous parle pas du dos de cet étudiant, qui sera bien content 😉

Avec le lancement, en août dernier, du site http://bit.ly/37X1lZ  tout un choix s’offre au lecteur qui utilise le livrel.  Je vous laisse en rêver…Pour le moment, c’est ce que la plupart d’entre-nous feront. 
Jusqu’à ce que les prix baissent, d’ici quelques années 😉   http://bit.ly/12158K

Mise à jour :  http://j.mp/w4QOr     (2009-10-01)   Quatre questions au sujet des E-Books.   Anabelle Nicoud, LaPresse

Marielle Potvin, orthopédagogue
marielle.potvin@gmail.com
450 687-8181

Advertisements

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :