Marielle Potvin, orthopédagogue / marielle.potvin@gmail.com


Enseignants recherchés, soir et fin de semaine

Ce midi, en entendant que la ministre Courchesne venait de déposer un projet de loi pour permettre aux élèves, dans certains cas, de recevoir des cours en soirée ou le samedi, j’ai failli m’étouffer avec mon sandwich…

Mais Madame, il s’en donne déjà, des leçons, des cours de rattrapage, de préparation aux examens, des séances d’orthopédagogie, de la récupération et alouette ! Ne savez-vous donc pas à quel point les parents d’enfants sont déjà dans un marasme logistique relevant quasiment de la mission impossible

Ne savez-vous pas qu’une cinquantaine d’entreprises de soutien scolaire s’occupent, au Québec,  de tenter de faire réussir les élèves malgré l’école ?  

Que dans beaucoup de cas, le parent doit payer des enseignants sous la table, et dans vos établissements scolaires s’il vous plaît, pour que leur enfant puisse accéder à un semblant de réussite, à l’aide de cours particuliers ?  

Ne voyez-vous pas que cette situation  contribue à exclure encore davantage les enfants plus défavorisés, dont les parents ne peuvent défrayer les coûts de ce service ? 

Non, vous ne savez pas. Vous ne savez sûrement pas non plus que nos jeunes sont à la merci de certaines de ces entreprises, avec à leur tête quelque spécialiste autoproclamé, qui ne flairent que la bonne affaire, croyant sans doute que n’importe qui peut enseigner, et qu’à force de répétition, l’enfant finira bien par ingurgiter la leçon. 

Vous ne savez peut-être pas que ma journée la plus occupée est justement le samedi. Avec des enfants et des parents qui viennent me consulter et qui bien souvent, s’ils avaient reçu un enseignement plus motivant, donné par des enseignants sensibilisés aux troubles d’apprentissage, qui les auraient dépistés beaucoup plus tôt, ne passeraient pas tant de temps dans mon bureau. Ne savez-vous pas que malgré la meilleure volonté du monde, les enseignants qui ont été formés à des approches pédagogiques dépassées et qui doivent composer avec des groupes trop lourds et trop nombreux n’ont d’autres choix que de baisser les bras ou de sombrer dans la dépression?   Nous en perdons ainsi 20%, et parmi  nos meilleurs éléments, dans les premiers cinq ans dans la profession. 

Vous ne connaissez sûrement pas les pionniers qui tentent de faire avancer les choses, des Pierre Poulin , qui y réussissent  si difficilement depuis bientôt dix ans, des  François Bourdon, des enseignants du Centre d’apprentissage du Haut Madawaska,  , qui sont pourtant d’une telle inspiration… Au fait, vous avez manqué à beaucoup de gens, fin janvier, à Clair.

Mais peut-être préférez-vous ne pas savoir.  Un jour, vous aurez fait le tour. Vous aurez compris que le véritable changement attendu ne se fera pas en faisant toujours plus de ce qui ne fonctionne pas.  D’ici là, vous regarderez l’école s’enfoncer toujours davantage dans un fichu merdier.

Marielle Potvin, orthopédagogue
marielle.potvin@gmail.com
450 687-8181

Advertisements

5 commentaires so far
Laisser un commentaire

Et j’ajoute, en mon nom:
«À ce moment-là, Madame la ministre, vous serez à la tête d’un autre ministère et vous vous en ficherez, ce ne sera plus votre problème. Mais ce sera encore le nôtre.»

Commentaire par Marc-André Caron

À quand un ministre de l’Éducation qui s’y connaît , en éducation ???

Commentaire par mariellepotvin

OUF ! Que de vécu dans ce billet ! Et je le partage sur plusieurs points… En passant, madame la Sinitre, les profs, le samedi, ils CORRIGENT, &?#@%&?%# !!!!!!

J’ai vraiment hâte qu’on arrête de toujours faire plus de ce qui ne fonctionne pas (Bien dit, ça, Marielle !)

SOUPIRSSSSSS

Commentaire par slyberu

Tout à l’heure, sur Twitter, quelques personnes s’interrogeaient, à savoir qui donc conseille la ministre ?? Si une personne, une seule, pouvait au moins la mettre au parfum de ce qui se passe, peut-être cela aurait-il un certain effet?
Suivez-nous sur Twitter, Mme la ministre!
Venez, juste pour écouter. On ne vous demande même pas de vous manifester. Juste écouter…

Commentaire par mariellepotvin

Merci pour ce billet qui met,si bien, en mots ma réflexion personnelle…

Présentement, avec cette annonce et le désir de notre C.S. de refuser les temps partgés, le moral est bien bas par chez nous.

Commentaire par Julie Philippon




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :