Marielle Potvin, orthopédagogue / marielle.potvin@gmail.com


Les bernaches
17 mars 2010, 21:50
Filed under: influences, une école pour la vie | Mots-clefs:

                                                    Photo  : Guy Pilet

C’est en roulant sur l’autoroute que  j’ai aperçu ce matin ma première envolée de bernaches de ce printemps.
Elles sont hâtives, comme le temps doux qui nous arrive précocement .

Je me suis revue, au temps où prendre les rangs avec nos élèves était chose courante. 
Ceux qui me lisent depuis un certain temps savent que je suis constamment perdue dans l’espace.
Alors, je désignais un élève (mon roi du jour, mais ça, c’est pour une autre fois) qui tenait le rôle de figure de proue.
 
Je n’avais qu’à lui indiquer que nous nous rendions à la bibliothèque, au gymnase ou peu importe. Quel que soit celui ou celle que je nommais, ils y étaient rapidement habitués. On fait un arrêt avant les portes et en haut des escaliers, par exemple. Mes élèves respectaient cette consigne. Je leur avais expliqué:
Il vaut mieux que je vous suive, sinon, on fera trois fois le tour de l’école !!! 
J’ignore s’ils me croyaient vraiment, mais en tous cas, ils jouaient le jeu.

  Comme on dit, y en avait pas, de problèmes.  
  Ça change pas le monde, sauf que…

-« Pourquoi tu n’es pas en avant de ton rang, comme nous autres? » 
-Parce que j’aime bien garder l’oeil sur tous mes élèves, que je leur répondais.

-« T’as pas peur qu’ils s’habituent, pis l’an prochain, ils vont vouloir faire pareil ? »
-J’ai une grande confiance en la capacité d’adaptation aux façons de faire de chaque enseignant, que je leur disais.

-« Ça ne dérange pas tes élèves, que tu enseignes la porte ouverte ?  Moi, je sais pas comment tu fais … »
-« Tu invites les parents à venir n’importe quand?  »  C’est rendu que n’importe qui peut circuler dans l’école.

Et c’était ci, ou c’était ça, on aurait pu entendre le bruit que font les bernaches, justement.
Pourtant, celles-ci, par la formation qu’elles adoptent, n’amoindrissent-elles pas, pour leur compagnes,  la résistance due au vent ?

J’aurais aimé leur demander, mais elles étaient déjà si loin…

Marielle Potvin, orthopédagogue
marielle.potvin@gmail.com
450 687-8181

Publicités

Un commentaire so far
Laisser un commentaire

Très heureux ,qu ‘une de mes photos soit passée outre -Atlantique .
Guy Pilet

Commentaire par Pilet




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :