Marielle Potvin, orthopédagogue / marielle.potvin@gmail.com


17 octobre, Journée mondiale du refus de la misère
16 octobre 2010, 23:34
Filed under: Non classé | Mots-clefs:

 

 

Pour en savoir plus, cliquer ici.

Dimanche 17 oct. 2010 –   13h30
À Magog, comme dans des centaines d’autres villes à travers le monde, le Comité de lutte à la pauvreté organise une marche le 17 octobre.
Cette journée est reconnue par les Nations Unies comme la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté.

« Nous exprimons simplement notre solidarité envers ceux et celles qui, ici et ailleurs, subissent quotidiennement ce mal social qu’est la pauvreté et ne cessent de marcher pour chercher du travail, assurer la survie d’une famille, dénoncer les injustices et combattre les inégalités. »

Lieu et horaire :
dimanche 17 octobre au Parc des Braves de Magog à 13h30

La marche suivra un trajet passant par les rues Principale, Merry Nord, St-Patrice, Sherbrooke et Principale jusqu’au retour au Parc des Braves, où tous les marcheurs seront accueillis avec une collation gratuite. La Marche de cette année aura une couleur toute particulière, celle des femmes, puisqu’elle se déroulera au même moment où la Marche mondiale des femmes culminera à Rimouski.

Venez en grand nombre pour démontrer que tous autant que nous sommes, pauvres, riches, en emploi ou non, nous refusons la misère. Soyons-y !

Contact :
Comité de lutte à la pauvreté, Richard Caron, tél. (819) 843-2292, poste 2362

Le 17 octobre 1987, à l’appel du Père Joseph Wresinski, 100 000 défenseurs des Droits de l’Homme se sont rassemblés sur le Parvis du Trocadéro, à Paris, pour rendre honneur aux victimes de la faim, de la violence et de l’ignorance, pour dire leur refus de la misère et appeler l’humanité à s’unir pour faire respecter les Droits de l’Homme. Une dalle, proclamant ce message, a été inaugurée à cette occasion sur le Parvis des Libertés et des Droits de l’Homme, là où fut signée, en 1948, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. On peut y lire l’appel du père Joseph:

« Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. »

Depuis cette date, le 17 octobre de chaque année, les plus pauvres et tous ceux qui refusent la misère et l’exclusion se rassemblent dans le monde entier afin de témoigner de leur solidarité et de leur engagement pour que la dignité et la liberté de tous soient respectées : ainsi est née la Journée Mondiale du Refus de la Misère.

Le 17 octobre 1992, Monsieur Javier Perez de Cuellar, ancien Secrétaire général de l’ONU, au nom d’un groupe de personnalités internationales rassemblées dans le Comité pour la Journée Mondiale du Refus de la Misère, lance un appel pour la reconnaissance du 17 octobre. Le 22 décembre 1992, le 17 octobre est proclamé Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté par l’assemblée genérale des Nations Unies. Depuis, les initiatives pour célébrer cette journée n’ont cessé de se multiplier.

En parlerons-nous, ou mieux, y participerons-nous, avec nos enfants ?

Marielle Potvin, orthopédagogue

Publicités

Un commentaire so far
Laisser un commentaire

La misère a tant de visages différents. Elle est accrue par la négligence parentale.Votre billet m’informe de cette journée et j’en parlerai avec mes enfants, aujourd’hui plus particulièment.

Commentaire par Hélène




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :