Marielle Potvin, orthopédagogue / marielle.potvin@gmail.com


Chouettes chroniques #1
4 novembre 2010, 22:14
Filed under: formation, orthopédagogie, ressources | Étiquettes:

Ce billet sera le premier d’une série. Nul ne sait où il nous mènera, ni combien il y en aura.
Je réfléchissais justement à toutes ces missives que je reçois et je me demandais comment faire profiter plus de gens des réponses que je faisais parvenir,quand celle-ci m’est arrivée, d’une personne que je nommerai « ma chouette », en humble clin d’oeil à Daniel Leblanc, journaliste  du Globe and Mail qui a engendré la Commission Gomery, qui a révélé le Scandale des Commandites au Canada. Il prenait ses informations de «Ma Chouette» (comme il l’a nommée dans le livre qu’il a écrit, relatant son enquête), une source anonyme.

Je ne révèlerai donc pas d’où me proviennent ces courriels, à la suite d’une entente avec la personne concernée.
Sachez seulement que je ne la connaissais nullement auparavant, que je ne sais d’elle que ce qu’elle me révèle et qu’elle n’est pas la seule à vivre ce genre de situation.
C’en était bien assez pour que je fasse le saut.
Bonne lecture!

Je suis enseignante au primaire, et je viens d’accepter un remplacement en orthopédagogie.

Je pense peut-être deviner votre réaction, étant donné la lecture que j’ai fait de plusieurs de vos billets publiés sur votre blogue professionnel.

Je ne suis aucunement formée dans ce domaine, domaine qui m’attire pourtant.

Mes connaissances sur les difficultés d’apprentissage (dysphasie, dyslexie, dyspraxie, etc.), leur dépistage et les interventions possibles sont sommaires.

Et ma force, en ce moment, réside en ma détermination, ma curiosité et ma soif de savoir.

Je vous écris aujourd’hui pour vous demander conseil.

Ne serait-ce qu’un mot d’encouragement…

J’ai encore quelques jours pour me préparer.

Jusqu’à maintenant, j’ai lu sur le sujet de la profession.

Demain, j’irai au ***** pour faire de la recherche documentaire (livres, trousses et matériel pédagogique, outils technologiques, etc.).

Suis-je sur la bonne voie, à votre avis?

Que me recommanderiez-vous?

D’un point de vue éthique, je ne me sens pas en mesure de poser des diagnostiques de quelque nature que ce soit.

À quoi devrais-je m’en tenir, tout en ayant un impact maximal dans mes interventions auprès des élèves?

Je suppose votre horaire des plus occupé.

Aussi, je vous remercie de prendre connaissance de mon humble requête.

Au grand plaisir de vous lire,

Ma chouette

OUF!  Comment des situations semblables peuvent-elles se produire ?
Je sais bien. Nous vivons actuellement une pénurie d’orthopédagogues, au Québec. Reste que demander à une jeune enseignante de remplir les fonctions d’orthopédagogue, à pied levé, ressemble à un mépris de la profession. Soit on veut conserver une image à l’effet que les élèves reçoivent des services, soit on considère l’orthopédagogue comme un simple répétiteur…
Bon.  Cette enseignante, laissée à elle-même, aurait au moins bénéficié de l’aide d’une orthopédagogue plus expérimentée, dans sa CS, mais ça ne semble pas être une option, puisqu’elle se tourne vers moi.  Lui refuser mon aide n’est donc pas une option pour moi non plus.
Alors voici ma première réponse:

Tu me demandes un mot d’encouragement, alors le voici: Courage.
Ceci étant réglé, j’ignore comment je pourrai te venir en aide, mais je vais tenter de le faire.
Il est tout à ton honneur d’avoir pris le temps de te documenter, mais en quelques jours, ce ne sera évidemment pas possible de combler ce qu’un cours de quatre années universitaires t’aurait apporté. Bien que…  Alors on ne passera pas par quatre chemins.

J’observe que la qualité de ton français écrit est impeccable. Très bon point pour toi. Ensuite, la démarche que tu fais me laisse croire que tu veux apprendre.  Tu sembles avoir le souci de donner un service professionnel , malgré qu’on t’aie parachuté de si brutale façon dans la profession. Tout cela influence ma décision. Retrousse tes manches, on a du pain sur la planche.  Je te souhaite de disposer de beaucoup de temps. Pas nécessairement pour lire. Mais pour réfléchir.

D’entrée de jeu, je vais défaire une de tes croyances: tu n’auras pas, enfin pas pour un temps, de diagnostic à poser. On va se limiter à ce que tu peux faire, en toute légalité. Ce n’est pas parce que tu occupes un poste d’orthopédagogue que tu en deviens une par magie. Alors ne te préoccupe pas de cet aspect. Au fur et à mesure que tu me parleras de tes élèves, je te guiderai.

À suivre…

Marielle Potvin, orthopédagogue
marielle.potvin@gmail.com
source de l’image :
bhmag.fr

Advertisements

2 commentaires so far
Laisser un commentaire

On dirait moi, il y a 9 ans… elle est bien chanceuse, cette charmante chouette, de tomber sur vous ! Je lui souhaite bon courage effectivement et je suivrai vos billets avec une attention toute particulière ayant été moi-même dans cette situation. encore merci d’être là !

Commentaire par Marlène Paquin

Tu trouves? Bon, c’est mieux que rien, j’en conviens. Mais je ne changerais pas de place avec elle . Tu t’imagines ??
On voit ici que ce rôle est perçu, des fois, comme celui d’un simple répétiteur.
Un scout, dans ce cas, ferait l’affaire. C’est une insulte à la profession. Mais puisque, de toutes façons, le service d’orthopédagogie n’est qu’une illusion, tel qu’il se pratique actuellement dans les écoles, les directions se demandent bien quelle différence cela pourra-t-il faire , aux yeux des parents.
Dans la mesure où ceux-ci croient que leur enfant reçoit un service adéquat, on a la paix, non ?
Et entre toi et moi, il y en a beaucoup des directions d’école qui ont une définition potable de ce qu’est l’orthopédagogie ?

Commentaire par mariellepotvin




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :