Marielle Potvin, orthopédagogue / marielle.potvin@gmail.com


Chouettes chroniques #3
5 novembre 2010, 21:46
Filed under: formation, orthopédagogie, ressources | Étiquettes:

Cette fois, je compte répondre à même le courriel de Ma Chouette.
Il y a tellement à lui écrire que je ne voudrais pas causer de confusions.
Alors voilà…
Bonjour Marielle,
D’abord, je te prie d’accepter mes excuses quant à l’attente dans laquelle je t’ai laissée durant plusieurs jours. Pendant ce temps, je me suis rendue au **** comme je l’avais prévu; j’ai lu et j’ai commencé mon remplacement! J’ai trouvé quelques lectures intéressantes, ainsi que deux jeux de langage. Je t’en fais la liste ci-contre.
– Apprendre à apprendre;
– Évaluer les troubles de lecture;
– La rééducation du raisonnement mathématique;
– Les gestes de la réussite en mathématiques à l’élémentaire;
– Déficit d’attention et hyperactivité : stratégie pour intervenir autrement en classe;
– Les difficultés phonologiques chez l’enfant…
– Les difficultés en lecture;
– Un cerveau pour apprendre différemment (comprendre comment fonctionne le cerveau des élèves en difficulté pour mieux leur enseigner);
– Débrouille : des jeux qui aideront l’élève à débroussailler toutes les graphies des sons ill, ail, eil, euil, et ouil.
– L’as des sons (jeux sous forme de cartes).
(Au besoin, je peux te remettre les références complètes.)
Wowe  !!!  Tu vas trop vite, là.
Tu n’es pas en train de me dire que ta préoccupation première est la recherche de matériel, n’est-ce pas ? Ça, Ma Chouette, ça devrait être le dernier de tes soucis, si tu veux que tes interventions soient centrées sur les enfants.  D’abord, tu ne pourras jamais assimiler tout ça, dans un premier temps, et ensuite, tu vas vite déchanter quand tu vas voir que le dernier endroit où on te demanderas de faire de la rééducation, c’est justement à l’école. Et même si on te le demandait, tu verras tout probablement plusieurs enfants à la fois. Ce sera donc une demande irréaliste. Il y a sûrement quelques livres de lecture à cette école ? Ils feront très bien l’affaire pour commencer.

As-tu accès à un ou à des ordinateurs, à Internet, combien d’enfants vois-tu à la fois, de quels niveaux, quelles sont leurs difficultés ? Voilà des questions auxquelles tu peux répondre pour me mettre sur la piste.
L’essentiel, pour l’instant, est d’apprendre à les connaître. Que sais-tu d’eux? De leurs intérêts, de leurs goûts?
Attarde-toi d’abord à ces éléments, le reste viendra plus facilement. Tu peux même les faire écrire, leur faire décrire leur personnalité et faire lire leurs productions entre eux.
Tu pars d’une banque de mots, par exemple. Tu peux par la même occasion travailler les classes de mots, la structure de phrase, les accords, et quoi encore.Aussi, apprends-leur à se repérer dans un dictionnaire Euréka, par exemple, ou dans Le Petit Expert en conjugaisons.
S’il sont plus vieux, il existe d’autres outils, mais je n’ai pas assez de détails pour l’instant.

Apprends-leur comment mémoriser les mots, une fois qu’ils les ont trouvés. Apprends-leur à apprendre. Je t’enseignerai à utiliser la gestion mentale, avec eux.
Guide-les, inspire-les, mais ne tente pas de leur emplir le crâne. D’autres l’ont fait avant toi. Si ça avait fonctionné, ils ne seraient pas avec toi.

Secundo, prépare des documents de consignations de tes interventions et de communications entre toi et les enseignants, entre toi et les parents.
Ne travaille pas en vase clos, tu trimerais pour rien.  Bâtis des ponts. Ne néglige pas les communications avec les parents. Bâtis la confiance.
Ton travail n’en sera que plus efficient.


Ceci étant dit, je préfère donc que tu me parles d’abord des besoins de ces enfants. On verra bien, par la suite, ce qu’il faudra faire.

Je suis en poste depuis ce lundi. Aussi, j’ai pris connaissance des circonstances du contrat à honorer : je remplace la remplaçante d’une orthopédagogue qui, elle, est en congé de maladie.
J’ai d’abord parcouru tous les dossiers d’élèves, ce qui m’a permis de faire une première liste de questions. J’en soumettrai certaines, par téléphone, à la remplaçante que je remplace. Elle m’a généreusement laissé ses coordonnées. Des détails que je ne comprends pas dans les notes consignées dans certains dossiers. Et d’autres questions encore qui pourront peut-être être résolues par la conseillère pédagogique assignée à mon réseau : matériel et autres outils de travail à ma disposition.

Tu dis avoir pris connaissance des dossiers des élèves. Quels sont donc ces mots que tu ne comprends pas?
Je pourrai te les expliquer et te donner des sources d’informations directement sur Internet.  Il y aura des centaines de ressources à ta disposition, mais aucune ne te sera utile si tu n’as pas d’abord fait connaissance avec tes élèves.

Concernant la publication de notre correspondance, ça me ferait plaisir de me prêter au jeu!
Dois-je comprendre que nous sommes en train de définir un échange de services?
Je trouve la formule intéressante.Avant de publier ma lettre, j’aimerais, si c’est possible, lire et approuver la version qui sera publiée.
Je suis d’accord pour publier tout ce que j’ai écrit, sauf quelques petites informations plus personnelles que j’ai surlignées en couleur dans nos communication antérieure qui se retrouvent ci-bas.
À ton attention, j’ai réservé les questions suivantes :
1. Depuis le début de ma carrière, je suis enseignante au primaire. Je le rappelle car notre échange réside essentiellement dans le fait que le matériel que j’ai accumulé et construit au fil des mes 5 années d’expérience n’est pas approprié aux élèves à qui j’offre désormais mes services en orthopédagogie.
Et pourquoi donc?
Les enfants en difficultés d’apprentissage ne sont pas si différents. Ils apprennent différemment.
Dépendant des besoins que tu me feras connaître, il se peut que tu puisses en utiliser. Ou pas, c’est selon.

Dans un autre ordre d’idée, l’orthopédagogue détentrice du poste et donc du matériel qui est resté sur place, dans les armoires et les classeurs du bureau, m’a laissé maintes notes ici et là m’exhortant à ne pas y toucher…
Bienvenue dans le club des « chacun pour soi ».  Heureusement, cette culture tend à disparaitre. Comme tu vois  😉
J’imagine que cette charmante personne tient mordicus à ses piles de photocopies (qu’elle utilise depuis des années, sans doute… )
N’en sois pas le moindrement attristée.  Tu verras, tu y gagneras.
Au fait, tu es sur Twitter ?  Ce serait chouette que plein d’autres enseignants te prêtent main forte.
Tu ne connais pas? Je te montrerai.   Tu auras toujours de l’aide immédiate au bout des doigts.

Heureusement encore, la remplaçante que je remplace m’a laissé une liste de documents pratiques que je devrais me procurer, à son avis, et valant autour de 40$ et 50$ le document.
Donne-moi des exemples de ces indispensables… et n »achète rien pour l’instant, si tu veux mon avis.

Il me reste ma conseillère pédagogique à contacter afin de trouver du matériel de manière efficace.
J’ai, au préalable, fais quelques recherches moi-même, mais sans trop de succès.
Ne t’en fais pas, tu es maintenant au bon endroit. Si tu jetais un coup d’oeil à mes signets favoris… Tu sais où les trouver, au moins ?

Donc, voici ma question: Comment puis-je trouver des outils de travail variés (conscience phonologique, soutien de l’attention et de la concentration, motricité fine et globale, calligraphie, stratégie de lecture et d’écriture, etc.) rapidement et à peu de frais? Je recherche du matériel que je pourrai utiliser avec les enfants. Des exercices, des activités…

N’oublie pas de chercher à l’intérieur de toi ce qui pourrait les intéresser. Tout le matériel du monde ne remplacera jamais  la connaissance que tu as de chacun d’eux. Une fois que ce sera fait, tu trouveras pile ce qu’il leur faut, au fur et à mesure et au fil de tes observations. Fais-toi confiance.

Dès que tu m’en diras davantage au sujet des élèves auprès desquels tu travailles, je te fournirai plein de ressources, sur mesure.

Encore une fois, je te prie d’excuser ce long moment d’attente entre nos deux dernières communications.

Merci de ton support,

Ma Chouette

Marielle Potvin, orthopédagogue
marielle.potvin@gmail.com

Advertisements

12 commentaires so far
Laisser un commentaire

Compagnonnage ou parrainage, je ne sais quel est le terme le plus approprié à ce mode d’échange et d’assistance qui semble s’établir entre vous deux, la professionnelle confirmée apportant les éléments essentiels au parcours de la débutante non formée à la tâche qu’on lui a confiée. Et ce dialogue inscrit sur la toile permet d’en découvrir le suivi que je ne manquerai pas de lire avec attention tant il me paraît être une voie, la voie toute naturelle de la transmission et de l’accompagnement professionnel personnalisé.
FR

Commentaire par Ribano Francis

J’espère que le suivi que vous en ferez vous apportera, comme il le fera pour chacun de nous, les éléments nécessaires pour nous inciter à prendre davantage soin des nouveaux venus dans la profession.Des appels comme ceux de Ma Chouette me parviennent si souvent… Dans un milieu scolaire habituel, les jeunes doivent avoir l’air d’être au-dessus de leurs affaires, ils sont en probation (ici, en tous cas, durant leurs deux premières années)et doivent manifester des compétences qu’on ne leur a pas permis, bien souvent, de développer.

Commentaire par mariellepotvin

Bonjour vous deux,
J’ai beaucoup de plaisir à lire votre aventures depuis quelques jours. Je suis très sensible aux personnes comme TA CHOUETTE. L’an passé, j’ai monté un PP pour aider les parents à la maison (pour les élèves avec un trouble du langage écrit). J’ai entendu parler tantôt de conscience phono. Voici une partie de mon PP qui pourrait peut-être vous aider. Si vous voulez la vraie version, je peux vous l’envoyer.

La conscience phonologique

Définition
Conscience que les mots sont composés d’unités plus petites à savoir les syllabes (conscience syllabique) et les sons (conscience phonémique)

Pourquoi travailler la conscience phonologique ?
– Les recherches ont démontré qu’un entraînement de la conscience phonologique permet une amélioration des performances en lecture et en écriture chez les enfants en difficultés.

– On sait aussi que les résultats d’un entraînement en conscience phonologique sont encore meilleurs si on travaille en même temps la correspondance entre les lettres et les sons.
– Tâches de conscience phonologique
– Identification (ex.: est-ce qu’on entend /ba/ dans bateau ?)
– Comparaison (ex.: est-ce que bateau et ballon commencent par la même chose?)
– Catégorisation (ex: mets d’un côté les mots où on entend /ba/ et de l’autre ceux où on n’entend pas /ba/)
– Fusion (ex.: chat + pot devient chapeau)
– Segmentation (ex: bateau= /ba/- /teau/)
– Suppression (ex.: si j’enlève la premier morceau de bateau, il me reste /teau/)
– Inversion (ex.: bateau devient: /teau/-/ba/) .

Progression

Lorsqu’on entraîne la conscience phonologique, il est important d’aller du plus simple au plus complexe, c’est-à-dire:
– syllabe à rime à son
– début du mot à fin du mot à milieu du mot
– voyelles à consonnes qui s’étirent (f, v, s, z, ch, j, l, r, m, n) à consonnes qui explosent (p, b, t, d, k, g)
– mots courts à mots longs
– mots simples (ex.: CVCV) à mots complexes (ex.: CCVCV)

Comment favoriser les apprentissages en conscience phonologique ?
– Utiliser un support visuel (je peux vous fournir des exemples).
– Allonger les sons au maximum quand c’est possible (voyelles et consonnes élastiques)
– Attention ! Ces activités se font oralement. Les mots sont présentés auditivement ou sous forme imagée. On ne tient donc pas compte de l’écrit…
– Ex.: Banane à 2 syllabes /ba/ – /nan/
– à 5 sons /b/-/a/-/n/-/a/-/n/
– Remarque : Certains élèves vont vouloir mettre un « e » à la fin du mot. Ils ont raison mais lorsqu’on parle, ce « e » est muet.

Jeux des éditions Passe-temps (peut-être que vous avez ces jeux à l’école)
– Collection « Orthophonie »
Voltou, le voleur
Tout le monde à bord
Le dragon à 5 têtes
Les super héros des sons
– Mon coffre à outils
Matériel L’apprenti-lecteur
Matériel L’apprenti-sage
Jeu Mont à mots mini
Jeu Silabo

Logiciel Madame Mo
Logiciel Metafo
Logiciel Phonoquiz

http://www.lepointdufle.net
– Rubrique « Jeux de lecture »
http://www.maxetom.com
– Rubrique « Apprendre à lire »
http://www.csharricana.qc.ca/recit/sourisson
http://www.pepit.be
– Rubrique « Exercices »
Je vais mettre à jour la section des sites internet.

Martin Gagnon
orthopédagogue et CP à la CSDM

Commentaire par Martin Gagnon

Les logiciels dont vous parlez seront parmi les premiers que je vais lui conseiller, dans la mesure où ils répondent aux besoins des élèves qui lui sont confiés.
Je pourrai même les lui prêter, au besoin.

J’ai déjà écrit plusieurs billets au sujet de la conscience phonologique, dont celui-ci:
https://mariellepotvin.wordpress.com/2009/08/12/le-desordre-alphabetique/

Je peux lui conseiller à nouveau, mais vous savez comme moi qu’il n’y a possiblement pas de budget pour l’achat de logiciels, dans son école. Surtout quand il s’agit d’un poste en remplacement.

Vous savez aussi qu’il n’est pas dit qu’elle aie accès même à un seul poste d’ordinateur, alors pour le moment, on attend d’avoir l’heure juste à ce sujet.
Vous croyez aussi qu’elle a possiblement la chance de pouvoir utiliser certains jeux que vous mentionnez. Ici encore, attendons de voir la suite. J’ai œuvré trop longtemps en milieu public pour savoir que même si ce matériel existe, et qu’il est pertinent de le recommander, il est hors de portée dans une situation comme celle de Ma Chouette.

Métafo se vend 99$
Phono-Quizz se vend 70$
Madame Mo se vend 80$

Merci de l’intérêt que vous portez à ces chroniques.

Commentaire par mariellepotvin

Madame,
Peut-être que la personne en question a ces logiciels dans l’école et qu’elle ne les connait pas. Je connais très bien la situation des écoles…Je croyais apporter mon aide. Excusez-moi!

Merci pour votre beau twitt sur le réseau. Je suis un peu déçu!

Martin

Commentaire par Martin Gagnon

Peut-être… Mais après avoir passé plus de vingt ans dans le système public, j’attendrais de connaître sa réponse avant d’assumer qu’elle a accès, ou non, à ceci ou à cela. Chaque fois que j’ai utilisé un logiciel spécialisé, durant les années où j’exerçais ma profession à temps plein dans le système public, j’ai dû le payer de ma poche. Et j’ai quitté ce système il y a cinq ans seulement. Je me base donc sur l’expérience que j’en ai gardé. Tant mieux si les choses ont changé. Ma Chouette nous le dira bien !

Commentaire par mariellepotvin

Mais pourquoi ce commentaire si méchant sur Twitter?

Commentaire par Martin Gagnon

Dommage que vous l’ayez perçu ainsi. Mon intention est de connaître la situation et je n’ai pas l’impression que nous ayons les mêmes perceptions.
Du choc des idées, naît la lumière, parfois.
Je reste disponible et plus que disposée à reconnaître et à diffuser que la situation est bien différente que celle dont j’ai gardé le souvenir, si telle est la réalité.
Pour nos lecteurs, le message laissé sur Twitter était le suivant : En commentaire, sur mon blogue, un CP de la CSDM (chroniques#3) Il vit sur une autre planète, ou c’est moi ?

Par cette remarque, j’invite mon lectorat à se prononcer, à partager, simplement et en échangeant à partir de la situation de chacun.

Commentaire par mariellepotvin

Je ne dis à personne de s’acheter des logiciels à 100$. Si tu as déjà ce logiciel dans ton local, tu peux l’utilises selon les besoins de l’enfant.

C’est vivre dans les nuages ça?

Commentaire par Martin Gagnon

Je vais essayer d’avoir plus d’infos à ce sujet. Toujours d’après les informations que j’ai, peu de gens ont ce logiciel et peu de gens peuvent se le procurer.
De plus, ce n’est pas tous les orthopédagogues qui ont accès à un ordinateur dans leur local. Dans le cas précis qui nous occupe, Ma Chouette vit aussi une interdiction d’utiliser une partie du matériel en place.
C’est tout ce que j’en ai dit.
Et d’ailleurs, le commentaire comportait une partie qui reflète mon questionnement.
Je ne demande pas mieux que de me tromper, croyez-moi.

Commentaire par mariellepotvin

Cette aventure est vraiment… Comment la nommer? Très intéressante.

J’aurais aimé être votre élève ou même votre chouette!

J’ai hâte de connaître la suite… Même si ça ressemble trop à des situations déjà connues.

Commentaire par mamanbooh

Situations déjà connues, mais pas toujours reconnues…
Merci pour les bons mots. Je vis cette expérience avec plaisir, même si je suis sur la corde raide. Rien n’est planifié, j’y vais en fonction des besoins de Ma Chouette. C’est ça, l’éducation, non ? 😉

Commentaire par mariellepotvin




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :