Marielle Potvin, orthopédagogue / marielle.potvin@gmail.com


Ce matin, au gym…
11 août 2009, 21:35
Filed under: Une fois c't'un parent... | Étiquettes:

Prenez une douzaine de femmes, qui se rhabillent après une séance d’aquaforme. De quoi ça jase ??  Et oui, déjà, de rentrée scolaire…

C’est toute une affaire, la rentrée scolaire, déjà quand on en a juste un, comme je l’ai entendu mentionner. Imaginez avec deux ou trois enfants, certains au primaire, certains au secondaire,
on a tout pour que cette période soit chargée de stress et de problèmes logistiques.

Le bruit du séchoir m’empêchant de jaser avec elles, je n’en avais pas moins trouvé l’objet de mon billet d’aujourd’hui 🙂

Bien oui, ça sent la rentrée, comme on dit.  Laissez-moi partager avec vous de précieuses ressources:

D’abord, les mamans occupées, on se calme. J’aurais aimé ajouter les papas aussi, mais il est encore denrée si rare d’en trouver un  qui prend part à ce genre de corvées…

Ceci étant dit, connaissez-vous Isabelle Lanouette ?  Elle a eu l’idée géniale de vous faciliter la tâche en préparant, à partir de la liste des effets scolaires de vos petits, un envoi sur mesure pour chacun d’entre eux.

Nul besoin de courir d’un magasin à l’autre pour finaliser l’achat d’articles scolaires. Fini les soucis concernant l’exactitude des produits achetés. Fini de perdre son temps à chercher le bon matériel, la bonne couleur, la bonne marque, etc.

De plus, vous pouvez bénéficier d’un service d’impression d’étiquettes personnalisées ainsi que d’un service d’application d’étiquettes sur les items.
Même les crayons sont déjà tous aiguisés!

Comment ça fonctionne ?

Eh bien, c’est très simple. Vous n’avez qu’à la contacter ou placer votre commande en ligne. Son entreprise a déjà les listes des articles scolaires des différentes écoles. Allez voir !

Si votre liste n’est pas inscrite sur le site, vous pouvez  la faire parvenir par courriel à l’adresse isabelle@ecoleomax.com ou par télécopieur au (450) 452-2714. Elle se  fera un plaisir de l’afficher sur le site durant la semaine suivant réception. Votre commande sera bien emballée et identifiée et vous la recevrez à votre domicile, tout simplement, bien souvent dès le lendemain.

Autre ressource:   Le sac d’école     http://www.lesacdecole.com/

Il s’agit ici d’ une plateforme relationnelle qui facilite d’abord la vente ou l’achat de manuels usagés en offrant un environnement sécuritaire permettant aux vendeurs et aux acheteurs d’entrer en contact.  On y trouve bien sûr des manuels scolaires, mais aussi des romans, des dictionnaires, etc.
En plus des livres usagés, la plateforme Le sac d’école offre également la possibilité de proposer d’autres articles usagés comme du  matériel informatique ou des  articles de sports.
D’autres catégories d’articles pourront éventuellement être ajoutées sur demande.

Et avec tout le temps libre que vous aurez ainsi gagné, vous pourrez écouter ce message d’un répondeur scolaire… hilarant !

http://b6.s3.p.quickshareit.com/files/repondeur_ecoleaecc4.mp3

Marielle Potvin, orthopédagogue
marielle.potvin@gmail.com
450 687-8181

Publicités


Pour bien faire…
8 août 2009, 23:59
Filed under: Une fois c't'un parent... | Étiquettes: ,

Hier encore, lors d’une consultation en orthopédagogie, un parent m’arrive avec son enfant.
Difficultés en écriture.  Dans son sac à dos, des cahiers d’exercices achetés chez Jean Coutu . 

-Est-ce bien, madame, ce que je lui ai acheté pour travailler cet été ? 

Bonyenne, comment lui expliquer ? C’est pas mauvais, c’est juste comme si on mettait la charrue avant les boeufs.
On va commencer par voir avec l’enfant ce qui l’ intéresse.  Elle aime  le camping.   Bien.

On sort une image de camping sur l’activboard et on lui demande de construire une phrase qui parle de cette activité.

L’élève, qui vient de terminer une 3ème année, s’attend à une phrase donnée en dictée.
Non non, construis toi-même une phrase qui me parle de ton intérêt pour le camping.
1ère lacune:  une difficulté évidente à organiser sa pensée.

”J’aime le camping” . Elle s’apprête à écrire la phrase. Elle a hâte d’écrire au TBI.
-Attends, lui dis-je.
-Nous allons tenter d’améliorer cette phrase.

C’est ici que je fais prendre conscience au parent que la pensée s’organise AVANT  l’écrit.
-Donc, tu aimes le camping. Peux-tu m’en dire plus?
-”J’aime faire du camping avec ma famille”.    Déjà mieux.
-Et quoi encore ?
-…………..
-On va jouer avec les mots, essayer de préciser sa pensée, d’enrichir son vocabulaire, de déplacer certaines parties mobiles de la phrase, et quoi encore, et tout ça,  AVANT d’écrire quoi que ce soit.

-Ouf, pas habituée, la petite.

Puis, après quelques essais et pas mal de support de ma part, elle écrit enfin:
-J’adore aller camper au lac Simon avec ma famille. Après le point final, elle se retourne.
2ème lacune:  Pas l’ombre d’un réflexe d’autocorrection.

-Qu’est-ce que tu fais, habituellement, quand tu finis d’écrire une phrase?
Les réponses varient, mais se situent habituellement entre     ”J’en fais une autre”    et     ” Je remets mon travail.”
Après avoir amené l’élève à se relire (et il faudra y revenir plus tard), je l’amène à douter de l’orthographe des mots.
On met un petit point sous les mots pour lesquels on a un doute.
3ème lacune: Elle n’a pas appris à douter.


On en parle et je découvre que si le prof lui met une erreur,  elle joue une espèce de pile ou face…
Si mèson ne s’écrit pas comme ça, ben ça doit s’écrire maison. Ou autrement. Elle va essayer de ”tomber dessus.”
Et c’est comme ça qu’on apprend ??

Voilà donc qu’après avoir douté de quelques mots, je lui demande:
-Alors, on fait quoi avec ces doutes ?
On cherche dans le dictionnaire? Ben non, vous savez qu’ils ne le font pas.
Et pourquoi donc?
Bien souvent parce qu’ils ne trouvent pas.     Camping: commence par un K, un C, QU  ?  Un P ou deux?


Le dictionnaire sert à trouver des définitions, pas l’orthographe des mots.
La plupart du temps, personne ne leur a parlé du dictionnaire Euréka.  J’y reviendrai…

Pour ce soir, j’écrirai ce que les enseignants qui me connaissent ont entendu à maintes reprises:
Les apprentissages ne se font qu’à partir de deux choses: le goût ou le besoin.

Un enfant veut écrire quelque chose. On lui montre comment.
Si on a une règle de grammaire ou d’accord à expliquer, on le fait, mais on lui enseigne surtout comment trouver et vérifier, pour la prochaine fois.  

Ensuite, on pratique.     Dans les cahiers d’exercices.

Marielle Potvin,  orthopédagogue
marielle.potvin@gmail.com
450-687-8181

 



Au bonheur de lire
8 août 2009, 23:14
Filed under: Une fois c't'un parent... | Étiquettes: ,

Tous les parents désirent que leurs enfants aiment lire.
Les vacances sont une belle occasion d’en développer le goût et l’habitude.  L’autre jour, voici ce que j’ai recommandé à un parent qui me demandait conseil à ce sujet:

Dominique Demers, dans son dernier livre, révèle des vérités découvertes au fil des ans.Elle nous apprend que transmettre le goût de lire à un enfant n’est ni coûteux, ni compliqué. Il faut d’abord y croire, puis modifier des habitudes, changer des attitudes, intégrer la lecture à notre quotidien et suivre quelques pistes utiles.
Des secrets précieux, des méthodes infaillibles et des coups de coeur, le tout parsemé d’anecdotes drôles ou touchantes, voilà ce qu’offre Dominique Demers dans cet ouvrage qui sera utile à tous ceux qui ont à coeur le bonheur de lire des enfants.
Au bonheur de lire ”   , Dominique Demers,   éditions Québec-Amérique

Marielle Potvin,  orthopédagogue
marielle.potvin@gmail.com
450-687-8181