Marielle Potvin, orthopédagogue / marielle.potvin@gmail.com


Le petit Nicholas

Quand je suis arrivée, il était à la sieste, comme il est d’usage de le faire avant l’âge du préscolaire.

Je venais rencontrer deux amis bloggeurs, son papa et un autre.  Je ne nommerai pas ces deux dévergondés avec lesquels j’ai fait connaissance sur Twitter.   Bien vite, lassés des 140 caractères avec lesquels nous étions limités, nous sommes passés de l’étape de l’écrit à celle du téléphone, puis à la rencontre tant attendue.

Ces quelques heures en leur compagnie ont passé tellement vite ..  De Twitter à Flick.R puis à  Netvibes,  De Hoaxbuster.com à  Delicious et j’en passe… ils m’ont initié à ce qui les faisaient tripper.

M’ont donné un devoir aussi: aller m’ouvrir un compte sur toutlemondeenblogue.com   Paraît que c’est un incontournable.

La première chose que j’ai su, on était en direct avec une connaissance commune, à Chicoutimi, mes amis !!  Ma première expérience sur Skype.

Au-delà de tout ce charabia, dont je ne comprends encore souvent qu’un mot sur trois, cette complicité.   Ces échanges d’informations, d’opinions, ce partage de nos rêves et de nos visions de l’éducation.

Plus de vingt ans et 80,3 km  nous séparent. Rien ne nous destinait, par ce splendide après-midi d’automne, à  passer du si bon temps ensemble. Comme si on s’était vus hier, pourtant.

Au moment de mon départ, Nicholas était debout depuis un moment, s’amusant avec ses soeurs ou avec sa maman.   Je n’ai pu m’empêcher de penser, l’espace d’un instant, qu’il faudrait bien lui préparer le terrain. Que nous nous devons de lui défricher quelque chose qui ressemble à un milieu scolaire qui ait pour lui un sens.

Parce que ça ne peut plus durer comme ça. Pour tous les petits Nicholas.

Note:  M. Poulin et M. Bourdon,  z’auriez pas une petite place dans votre classe, pour septembre 2018 ?  

Marielle Potvin, orthopédagogue
marielle.potvin@gmail.com
450 687-8181

Publicités


Pas de panique (prise 3 )
15 octobre 2009, 16:35
Filed under: ressources, une école pour la vie | Étiquettes: ,

 

  Trop drôle…
  Décidément,  il se fait des choses très intéressantes  pour aider parents et enseignants à éduquer à Internet.
  Sans paniquer !    ;- )

ordinateur_6898

Marielle Potvin, orthopédagogue
 marielle.potvin@gmail.com
 450 687-8181



Pas de panique (prise 2)
13 octobre 2009, 14:34
Filed under: influences, ressources | Étiquettes:

Bon. Pas question de laisser les parents en plan en ce qui concerne leurs inquiétudes. Pas question, non plus, de les inciter à faire de l’éducation à Internet en les laissant sans trop de moyens. 

Partageons donc cette découverte:  Un tutoriel qui leur est destiné et qui répond, justement, à ces besoins.
Vous le trouverez  ici  (Coucou Mario  😉

Marielle Potvin, orthopédagogue
marielle.potvin@gmail.com
4450 687-8181



Pas de panique !
9 octobre 2009, 16:46
Filed under: influences, ressources | Étiquettes:

Il est dans l’air du temps de s’effrayer, de s’inquiéter et même de paniquer devant les possibles dangers que présente Internet.  (Remarquez au passage l’emploi de la majuscule dans le mot Internet, nouvelle connaissance offerte gracieusement par mon ami Félix ;- )

Les réseaux sociaux que  fréquentent nos jeunes, les jeux auxquels ils s’adonnent, les rencontres qu’ils peuvent y faire deviennent tous potentiellement dangereux.

Retour à la case départ, comme quand il avait cinq ans et que vous deviez lui apprendre à traverser la rue.  Comme c’était inquiétant !
Mais vous avez fait ce qu’il faut. 

Loin de vous l’idée de lui interdire à jamais  de le faire, et encore moins de le laisser ‘expérimenter’ tout seul, avec les risques que comporterait cette situation .

Le fait d’attendre qu’ il ait quinze ans pour lui apprendre à être prudent ne vous a pas effleuré l’esprit non plus, bien sûr… Vous avez, patiemment et graduellement accompagné votre enfant. Vous lui avez enseigné les règles de la prudence,  lui avez indiqué les pièges et les conséquences  qui y sont possiblement rattachées.  

Maintenant qu’il est plus grand, vous lui rappellez d’être prudent, de temps en temps, mais vous savez qu’il sait regarder avant de traverser…  

Vous faites même une balade  ensemble à l’occasion,  ça vous rassure et vous passez du bon temps tous les deux.

Votre seule option:  l’éducation.  En l’accompagnant intelligemment, en l’entourant de votre soutien, il pourra aussi s’aventurer sur l’autoroute de l’information et des communications en toute sécurité.

« Le véritable enseignement n’est pas de te parler mais de te conduire.. »  Antoine de St-Exupéry