Marielle Potvin, orthopédagogue / marielle.potvin@gmail.com


Venez diner sans chapeau dans mon iglou pour vous rafraichir.
24 novembre 2009, 00:10
Filed under: influences, ressources | Étiquettes: , , ,

Entrez vous assoir. Vous pourrez surement gouter quelques chauvesouris qui brulent dans une boite.
Je vous entends d’ici me dire que ces phrases comportent des erreurs. Que nenni !  
Puisqu’il en est amplement question dans l’actualité, ces jours-ci, mes réflexions portent surtout sur l’attitude que nous avons devant les possibles erreurs que devant celles-ci en tant que telles.

Approuvée par l’Académie française depuis près de 20 ans, cette nouvelle façon d’écrire la langue  a  bien du mal à s’implanter au Québec. «L’orthographe rectifiée», qui vise à «simplifier la langue» en supprimant notamment plusieurs accents circonflexes, consonnes doubles, traits d’union et «anomalies historiques». je n’entrerai pas ici dans les détails linguistiques de la question, puisqu’il est aisé, pour quiconque s’y intéresse un peu, d’obtenir une mise à jour à ce sujet.   Non, ce qui m’intéresse, ce sont les attitudes tout à fait divergentes au regard de cette nouvelle, qui suscite tant de réactions.

D’abord, si cette nouvelle orthographe est acceptée depuis si longtemps, pourquoi diable observons-nous autant de résistance à son égard ?  Elle a pourtant été acceptée à l’unanimité par les instances francophones compétentes de la France, de la Belgique et du Québec, en décembre 1990 !  on en a à peine entendu parler. Sauf, bien sûr, en ce qui concerne le supposé nouveau pluriel de cheval.  À en croire la rumeur, qui a d’ailleurs fait ruer pas mal de gens dans les brancards, il s’écrirait désormais avec un S.  En voilà, une erreur ! Les chevaux peuvent continuer de galoper tranquilles, pour la simple et bonne raison que personne n’a essayé de dompter leur pluriel.

Le fait qu’on ait voulu massacrer la langue ou l’écrire au son relève aussi d’un mythe urbain.

En fait, il ne s’agit que de rectifications qui tendent à supprimer les anomalies de l’orthographe française, des exeptions ou irrégularités qu’elle comporte. D’ailleurs, comment expliquer, que bonhomme prenait deux M , mais que bonhomie n’en prenait qu’un, pour ne donner que cet exemple ?  Ce mot est maintenant conforme aux autres mots de la même famille. 

Or, pour des raisons qui m’échappent, on peut lire et entendre des commentaires tout à fait en désaccord avec l’emploi de ces nouvelles graphies. Bien que les nouvelles comme les anciennes soient acceptées,et que cette situation ne peut que rendre service aux usagers d’aujourd’hui et de demain, je me demande bien ce qu’il y a de si viscéralement jouissif , pour les enseignants surtout, à trouver des fautes. 
Je me demande.
Des fois, ce sont ces mêmes enseignants, qui, crayon rouge prêt à l’attaque, s’adressent aux élèves en disant que salapas d’allure , tellement ils font des FAUTES !!!   Ou encore: « Les amis, TU sors ton cahier… » ou  « Il faut rester calme quand qu’on sort dehors …  » À cet effet, je recommande la lecture de l’excellent roman de  Anne Bonhomme: « La suppléante ».   Édifiant !

En terminant, je dirais que  tout évolue avec le temps, et que la langue fait de même. On se rend bien compte du chemin qu’elle a parcouru, dès qu’on tombe sur un texte du 17ème siècle !   

C’est vous dire comme ces ognons ne me feront pas pleurer… 😉

Marielle Potvin, orthopédagogue
marielle.potvin@gmail.com
450 687-8181

Publicités

7 commentaires so far
Laisser un commentaire

Parfaitement en accord avec votre propos. Certaines personnes devraient penser plus longtemps avant de parler.
Vous soulevez un bon point, pourquoi personne n’a parlé de de cette réforme avant aujourd’hui???? Et votre référence historique de l’évolution de la langue depuis le XVIIe siècle ,que dire de plus……..

Commentaire par feanorfire

Tout le monde devrait réfléchir avant de parler…Mais en tant qu’humains, nous savons tous que ce n’est pas toujours le cas. Alors le mieux à faire, c’est de s’informer. 😉

Commentaire par mariellepotvin

J’ai un billet en gestation à ce sujet, mais j’en ai lu au moins 2 beaucoup mieux écrit que le mien qui demeure… en gestation dans la section Draft.

Avant de crier haro sur le baudet, de pleurer une tradition disparue (parce qu’incongrue), il faut savoir que ces changements ne se sont pas décidé sur un coup de tête par les gens en place…

Commentaire par Sylvain(B)

Pourtant, chaque fois qu’on en entend parler,informellement, il nous semble en effet qu’il s’agit de décisions improvisées, visant encore à faciliter la réussite des élèves. Bien superficielle, que cette façon d’accueillir cette évolution.

Commentaire par mariellepotvin

Je suis complètement en d’accord avec votre article, car il est vrai que la langue française est truffée d’exceptions souvent étranges…

Je crois que le grand problème que les gens ont avec cette réforme est qu’il est dur pour ceux qui ont déjà appris l’ancienne grammaire de  »désapprendre » au profit des nouvelles règles: Comment pourrait-on insérer cette grammaire d’une manière efficace et homogène, là est la question!

Commentaire par Theplayer131

On se calme le pompon 😉
D’abord, il ne s’agit pas d’une réforme, en ce sens que les deux graphies sont acceptées. L’ancienne comme la nouvelle. Rien à « désapprendre », donc. De plus, le terme grammaire n’est pas tout à fait juste, ici.
On ne modifie rien au sujet des règles de grammaires de base, mais bien des anomalies de l’orthographe d’usage.
De plus, même si nous sommes actuellement dans une période transitoire, les principaux correcteurs orthographiques acceptent déjà et même recommandent les nouvelles graphies. Je pense entre autres à l’Antidote, qui est un incontournable pour tout programme de traitement de textes, qui donne d’ores et déjà les bonnes indications concernant les graphies correctes et acceptées. Ce n’est donc pas un problème de s’y faire, je crois.

Commentaire par mariellepotvin

[…] Immédiatement j’ai dit Wô!  C’est quoi cette histoire de nouvelle orthographe.  Je me suis alors dit que c’est incroyable.  Je n’étais pas au courant et je ne « vois » aucun effort du gouvernement à diffuser ces nouvelles règles qui, pourtant, furent approuvées par l’Académie française il y a 20 ans. […]

Ping par ARYANE » L’impact de la nouvelle orthographe! (1/7)




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :